Qui sommes nous Accueil
   Qui sommes nous
   Les bois - les tarifs
   Les stages
   Les meetings
   Les news
   Venir à Fertans
   Activités diverses
   Rien à voir
   Les liens

   Nous contacter @
  Bernard Michaud forestier, ancien bûcheron, gérant de la Sarl.
Philippe Bodart luthier à Paris et à Cadenet.
Jean Christophe Graff Luthier à Strasbourg.
Ketty Boltz s'occupe des tâches courantes de secrétariat, de comptabilité et gère l'organisation des stages.
François MichaudMenuiserie - Ebenisterie
 

 
Nos expériences combinées nous permettent de parcourir le chemin complet de la forêt à l'instrument pour vous proposer les meilleurs produits débités à vos exigences.
Notre aventure a commencé dans les années 80 lorsque nous avons fait la connaissances de André CAMUS, il nous a conduit à nous intéresser aux " bois de résonance ", souvent négligé alors, et c'est avec la Scierie Jacquemard à la Chapelle S/ Furieuse, que nous avons lancé cette activité.
Depuis 1992, l'entreprise a grossi, nous sommes maintenant à Fertans, dans le Doubs.
 

 
  Bernard Michaud
Bûcheron Polyphonique, Bernard Michaud n'est pas musicien pour un sou. Ce bûcheron du Haut-Jura baigne pourtant, depuis dix ans, dans le monde des instruments de musique, "du quatuor à cordes essentiellement" précise-t-il en spécialiste.
Responsable de la société le " Bois de Lutherie ", il parcourt les forêts à la recherche des bois les plus beaux pour les artisans luthiers, les transforme dans sa scierie, organise des stages de lutherie réputés dans le monde entier, et même des concerts dans son petit village de Fertans, au cœur du Doubs.
De l'arbre à la musique, la boucle est ainsi bouclée, sourit ce passionné de 41 ans. " Mais tout cela ", ajoute-il modestement, " n'est que le résultat de rencontres et d'idées toutes simples ". Il y a dix ans, c'est en discutant avec deux luthiers Philippe Bodart et Jean Christophe Graff qu'il décide de créer en commun " le Bois de Lutherie ".
A partir d'une idée basique : pour se fournir en bois, les luthiers devaient souvent se rendre en Allemagne. Or la France possède de grandes ressources et les allemands viennent d'ailleurs se fournir en France. " Nous avons simplement simplifié les choses " constate Bernard Michaud.
Aujourd'hui, il sillone donc les forêts à la recherche des essences indispensables pour fabriquer un violon ou un violoncelle. De l'épicéa de Franche-Comté surtout, ou de l'érable qu'il va parfois chercher jusqu'en Bosnie. C'est qu'il faut souvent de gros diamètre pour les violoncelles mais, surtout, les luthiers utilisent beaucoup de bois ondé, une particularité que ne possède qu'un arbre sur mille.
Avec son réseau de bûcherons, Bernard Michaud déniche les plus beaux bois, mais son regard a aujourd'hui changé, " je ne juge plus les arbres par leur taille ou leur grosseur, j'essaie d'en imaginer l'intérieur " remarque-t-il.
Le Bois de Lutherie ne travaille qu'avec de petits artisans aux demandes parfois particulières. Et dans sa scierie où il ne traite que 100 m3 de bois par an, on peut découvrir du lilas, du saule et de l'épine-vinette, ou toute autre essence de bois que les scieries traditionnelles rejettent systématiquement. " Je ramasse tout ce qui est bizarre " avoue-t-il en rigolant. " Cela peut toujours intéresser un passionné qui veut reconstruire un instrument du 18ème siècle, un sculpteur... ".
Du coup, Bernard Michaud fournit aussi tous ceux qui souhaitent réaliser arcs, battes de cricket ou longes d'aviron. Une diversification indispensable tout autant que l'internationalisation de sa clientèle. " En France, la communauté des luthiers est très peu nombreuse et l'ensemble des artisans fabrique environ 400 instruments par an " explique le bûcheron scieur. " Or, en bois nous avons une capacité de production de 2500 à 3000 pièces par an. Notre marché s'est donc élargi à l'Angleterre, l'Italie, nous avons aussi des clients aux Etats Unis ou au Japon. "

Extraits de L'ARTICLE N°1292 - 6 juin 2002 - www.bois-foret.info
 

Haut de page

 
 

 
  Philippe Bodart
Philippe a été luthier à Marseille, Besançon, puis Cadenet (84) Il a construit et restauré les instruments du quatuor.
Philippe Bodart est décédé en novembre 2007, alors qu'il s'apprêtait à prendre sa retraite "active" avec sa famille et ses amis. Aujourd'hui, Mieke, son épouse, poursuit le travail que nous avions engagé ensemble. Elle est sculpteur et vous pouvez visiter sa galerie de sculpture :
Site web: http://miekebodart.com/
 

Haut de page

 
 

 
  Jean Christophe Graff
Jean Christophe Graff est Luthier à Strasbourg (11 Rue Saint Maurice 67000 Strasbourg)
il a un atelier dans lequel il recoit ses clients : entretien, réparation, expertise et construction.
Tel +33.388.61.93.37.
Jean-Christophe.Graff@wanadoo.fr
Site web: www.luthier-graff.com
 

Haut de page

 
 

 
  Ketty Boltz

Ketty Boltz, s'occupe des tâches courantes de secrétariat,
de comptabilité et gère l'organisation des stages.
 

Haut de page

 
 

 
 

MICHAUD François


MENUISERIE EBENISTERIE

1 Rue de l'Angillon
39300 ARDON

Mail: francois.michaud2@orange.fr

 

Haut de page

 

Pour contacter le webmaster
 
Téléphone: +33 (0) 381865555 - Fax: +33 (0) 381865556 - Nous contacter info@bois-lutherie.com
Copyright © 2005 - 2006. Le bois de lutherie